Jour 4

Écrit par Graziella Végis.

Aujourd’hui, c’est découpage, collage, prise de vue et montage. On est regroupé, trois groupes de quatre. A partir de la banque d’images constituée, chaque groupe doit sélectionner 24 images, les couper en deux, et assembler les moitiés différentes …

Le gradin qui a servi hier à philosopher est aujourd’hui jonché de planches contact grand format, à moitié découpées.
Les images sélectionnées, il a fallu écrire l’histoire, construire le synopsis, et agrandir les images. Le coin prise de vue est bien animé. Une table estrade, sur laquelle trône Paolo, en face de l’appareil photo de Christophe, fixé à une potence de fortune. Autour de la table, les quatre personnes de chaque groupe sont assises par terre, mains en avant, un petits tas de photos soigneusement empilées à leur droite. Dans un espace pour la prise de vue, un cadre, délimité par du gaffeur (scotch de théâtre) sur la table, les images sont manipulées tour à tour, photographiées, stop ouvert, stop ouvert, scande Paolo toutes les deux secondes et demi…
Un peu de temps pour Christophe afin de tout mettre en boîte, vive le numérique et les nouvelles technologies…

Et enfin la projection, surprise pour tout le monde, une sorte de dessin animé, les images deux par deux virent voltent, dans une chorégraphie orchestrée par quatre mains, accompagnées d’une bande son ou d’un texte lu, incroyable dit Françoise, on a mis au moins une demi-heure pour comprendre le principe, on n’arrivait pas à imaginer ce que cela allait donner, je n’en reviens pas, Christophe, vraiment quelle idée géniale !!!

Voilà on arrive au bout des quatre jours, d’expériences et de rencontres, de quelque chose d’inimaginable pour tous, avec le sentiment très fort d’avoir vécu une aventure aux répercussions à diffusion lente et differée.
Merci au groupe, à Skappa, au pôle jeune public du Revest et rendez-vous au spectacle Moitié-moitié la semaine prochaine.

Graziella